En bref…
Mix-Cité est une associa- tion loi 1901 créée à Paris en 1997. Association fémi- niste, mixte, antisexiste et internationaliste, elle exi- ste aussi à Toulouse, Orlé- ans, Lille et Nantes. Créée à Rennes en novembre 2002, Mix-Cité revendique une réelle égalité entre hommes et femmes.

Des chiffres sur les inégalités professionnelles (2010-2011)

Publié le 6 mai 2011
par Marion

L’entrée massive des femmes sur le marché du travail est un des phénomènes majeurs de la seconde moitié du 20e siècle. En France, bien que les femmes aient globalement de meilleurs résultats scolaires que les hommes et fassent plus souvent des études supérieures, elles rencontrent plus de difficultés que les hommes face à l’emploi.

Précarité du travail des femmes : Actuellement, les françaises sont moins souvent présentes sur le marché du travail que les hommes et sont davantage confrontées aux formes particulières d’emploi (contrats à durée déterminée, temps partiel, etc.) et au chômage.

Selon une étude de l’Observatoire français des conjonctures économiques, menée fin 2010, 26 % des mères, tous âges confondus, déclarent êtres inactives, au chômage ou en congé parental. De plus, près de 9% d’entre elles affirment réduire leur temps de travail.

Écarts de salaires : En 2010, l’écart de salaires entre hommes et femmes sans interruption de carrière s’élève à 17%. Les écarts de salaires les plus importants se rencontrent dans le secteur des services où le salaire moyen des femmes dirigeantes est inférieur en moyenne de 40 % à celui des hommes.

En conséquence et du fait également de la non linéarité de leurs carrières professionnelles, elles perçoivent des retraites moins importantes que celles des hommes, même si elles les perçoivent plus longtemps du fait d’une longévité supérieure.

Travail moins épanouissant pour les femmes : Selon une étude publiée en mars 2011 par le ministère des solidarités, les emplois occupés par les femmes sont moins qualifiants : 68 % d’entre elles déclarent que « leur travail leur permet d’apprendre des choses nouvelles » contre 75 % des hommes. D’autre part, les femmes sont plus nombreuses que les hommes à « appliquer strictement les ordres ou les consignes » (64 % contre 50 %). Parmi les cadres, 62 % des hommes contre seulement 49 % des femmes encadrent d’autres salariés. Quand c’est le cas, elles ont moins de salariés sous leurs ordres que les hommes : 66 % des femmes encadrent moins de cinq salariés contre 37 % des hommes.

Extraits, sources :

- GOUVERNEMENT de France, MINISTÈRE des solidarités et de la cohésion sociale (mars 2011.), « Chiffres-clés de l’égalité hommes-femmes en 2010 ». Paris, Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes, 118 pages.

- OFCE, Revue de l’OFCE n°114

- Illustration de Titom, mise à disposition selon la licence Creative Commons by-nc-nd 2.0 be

L’égalité professionnelle entre femmes et hommes est loin d’être acquise.

Malgré les progrès accomplis dans le monde du travail, la barrière des sexes n’a pas disparu.

Mobilisons-nous contre le sexismesexismeLe sexisme est une forme de discrimination qui impose un rapport hierarchique entre les deux sexes: c'est le fait de penser qu'un sexe est supérieur à un autre. Ce rapport hierarchique se fait généralement au détriment des femmes, en instaurant une domination masculine. Arme du patriarcat, le sexisme est présent dans toutes les sphères de la société.
Aujourd'hui les discriminations sexistes sont illégales dans la plupart des pays occidentaux mais elles continuent à perdurer quotidiennement.
au travail !


calle
calle
calle

Propulsé par SPIP 1.9.2b [9381] | Habillé par egt | Optimisé pour SPIP 1.9.2b [9381] | accessibilité | Archives