En bref…
Mix-Cité est une associa- tion loi 1901 créée à Paris en 1997. Association fémi- niste, mixte, antisexiste et internationaliste, elle exi- ste aussi à Toulouse, Orlé- ans, Lille et Nantes. Créée à Rennes en novembre 2002, Mix-Cité revendique une réelle égalité entre hommes et femmes.

Lutte contre l’homophobie à l’école

Publié le 4 février 2010, mise à jour le 5 février 2010
par Lydie

Oui à la prévention de l’homophobie et de la lesbophobie à l’école : oui à la diffusion du film Le baiser de la lune

A l’attention de : Monsieur le Ministre de l’Education Nationale

A l’appel des associations : Association et Compagnie de Théâtre de l’Opprimé Rennaises (ACTOR), AIDES, Centre Gay Lesbien Bi et Trans de Rennes (CGLBT), Commune Vision, Contact, CRA films, David et Jonathan, Femmes Entre Elles (FEE), Gay&Lesbian Sports (GLS), Les Enfants d’Arc-en-Ciel - l’asso, Les Faiseuses d’Art, Mix-Cité Rennes

A Rennes, comme ailleurs en France, tous les jours des personnes sont victimes d’homophobie et de lesbophobie, c’est-à-dire de discriminations liées à leur orientation sexuelle réelle ou supposée homosexuelle. Rejet, insultes, coups, violences, meurtres : les discriminations homophobes et lesbophobes se déclinent sous de nombreuses formes et se produisent aussi bien dans la famille, dans la rue, au travail, ou encore à l’école. Elles blessent, meurtrissent, tuent.

A Rennes, comme ailleurs en France des initiatives pour que disparaissent l’homophobie et la lesbophobie sont nombreuses et de qualité. Parmi ces initiatives le projet de film Le Baiser de la Lune réalisé par Sébastien Watel a été pris pour cible par des mouvements conservateurs. En effet, ce film d’animation destiné aux élèves de CM1-CM2 afin de leur permettre d’aborder les relations amoureuses entre personnes de même sexe a fait l’objet de deux pétitions intitulées pour l’une « Halte aux incitations homosexuelles dans les écoles primaires ! » et l’autre « Halte à la propagande en faveur de l’homosexualité au sein de l’école » adressées à différentes institutions partenaires du projet.

Au mépris des directives officielles de l’Education nationale concernant la lutte contre l’homophobie dans les établissements scolaires Christine Boutin s’est faite porte-parole des conservateurs et vous a demandé, Monsieur le Ministre de l’Education Nationale, d’interdire la diffusion du film Le Baiser de la Lune , au nom d’une supposée naturelle différence des sexes qui chaque jour opprime chacun et chacune d’entre nous. Vous avez annoncé renoncer à la diffusion de ce film.

Nous, citoyen-ne-s, associations, mouvements engagés et unis pour l’égalité des droits, pour le respect, et pour la prévention des IST et conduites à risques, contre le sexismesexismeLe sexisme est une forme de discrimination qui impose un rapport hierarchique entre les deux sexes: c'est le fait de penser qu'un sexe est supérieur à un autre. Ce rapport hierarchique se fait généralement au détriment des femmes, en instaurant une domination masculine. Arme du patriarcat, le sexisme est présent dans toutes les sphères de la société.
Aujourd'hui les discriminations sexistes sont illégales dans la plupart des pays occidentaux mais elles continuent à perdurer quotidiennement.
, contre l’homophobie et contre la lesbophobie, soutenons le projet de film Le Baiser de la Lune. Nous nous opposons à cette mobilisation d’un autre âge et à la manière de considérer l’éducation à la citoyenneté et à la tolérance comme du prosélytisme est tout à fait réactionnaire.

Rappelons que l’homosexualité est dépénalisée en France depuis 1981. Aujourd’hui ce n’est pas l’homosexualité qui est un fléau social, mais bien l’homophobie. C’est au quotidien que nous la combattons, notamment en discutant avec des jeunes, pour faire tomber les préjugés et soutenir les jeunes victimes que nous rencontrons. Qu’on le veuille ou non, et parfois très tôt, les jeunes savent qu’ils ou elles ne sont pas « comme les autres ». Les situations de désespoir des jeunes homosexuels et lesbiennes confrontés aux moqueries, insultes, rejets, humiliations, violences souvent, dans leurs collèges, lycées, centres de formation, etc…sont connues. Elles mettent à mal la santé des jeunes concerné-e-s. Une éducation émancipatrice des préjugés est un outil de prévention indispensable. Les pédopsychiatres l’affirment : il n’est pas trop tôt pour parler d’amour aux enfants d’école primaire.

Cette offensive sexiste, homophobe, lesbophobe impose une vigilance constante, une réactivité immédiate de chacun-e, de toutes les actrices et tous les acteurs de la vie citoyenne et militante pour faire reculer l’homophobie et faire avancer l’égalité des droits. Aujourd’hui c’est l’oeuvre réalisée par Sébastien Watel qui est menacée, demain quel outil pédagogique ? Quelle école, quelle éducation voulons-nous ? Nous ne pouvons laisser faire cela et devons faire face aux conservatismes : nous soutenons la diffusion du court-métrage Le Baiser de la Lune auprès des enfants de CM1-CM2 et la démarche pédagogique l’accompagnant.

Signature de la pétition en ligne.

Merci de faire signer également la pétition papier, cf document pdf.


calle

Pétition Le baiser de la lune
Pétition Le baiser de la lune
PDF - 51 ko
calle
calle

Propulsé par SPIP 1.9.2b [9381] | Habillé par egt | Optimisé pour SPIP 1.9.2b [9381] | accessibilité | Archives